Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2019

Le patient

Le Patient raconte l’histoire d’un jeune garçon hospitalisé après un drame, que l’on découvre dès les premières planches. Une jeune femme, erre dans les rues d’une p’tite ville, un couteau à la main et du sang sur ses vêtements. Deux policier la rattrapent et la reconnaissent, ils la raccompagnent dans sa maison et découvrent 2019-07-17_12h09_55.pngtoute une famille assassinée, sauf un membre qui est encore envie : Pierre Grimaud, 15 ans. « Le patient », c’est lui Pierre, plongé dans un coma qui va durer six ans. Les infirmières s’attachent à ce garçon qui va aussi attirer comme un aimant le docteur Anna Kieffer, psychologue intéressée par son histoire familiale. Le scénariste Timothé Le Boucher va nous faire vivre sa vie à l’hôpital et celle avant grâce à la psychologue qui le fait parler. Anna connaissant déjà la famille de Pierre massacrée dans leur maison. Anna avait en effet pris en charge la sœur de Pierre, Laura, juste après le drame. En écoutant Pierre, elle souhaite étudier les ressorts psychologiques de l’affaire, tout en collaborant avec la police. A l’hôpital, Pierre va se lier avec d’autres accidentés, et ensemble, ils vont faire des virées à la morgue, histoire de tromper leur ennuie. L’auteur s’attache aussi à décrire quelques brides de vies du personnel : les infirmières, les docteurs, la coiffeuse, les kinésithérapeutes. Tout ce p’tit monde s’épie, se croise et échange des rumeurs, à tel point qu’une atmosphère de paranoïa collective se répand à l’hôpital. Il va falloir vous procurer l’album pour connaitre la suite très bien menée.
29 juillet 1836,
Louis-Philippe inaugure l’Arc de Triomphe où est inscrit le nom de centaines de généraux. Quel écrivain a protesté parce que le nom de son père n’y figurait pas.
Est-ce ?
2019-07-17_19h28_53.png1) Al**andre D**as.
2) *ict** H**o.
3) **noré ** B**zac.signature_40.gif

26/07/2019

à coucher dehors

« à coucher dehors », avec cette BD, Aurélien Ducoudray et Anlor racontent l’histoire d’un SDF qui hérite d’une maison, d’une famille et de tous les soucis qui vont avec. Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Elle offre à Amédée 2019-07-16_10h29_15.pngun nouveau toit par le biais d’un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur léga de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, il se retrouve responsable d’une maison qui attire toutes les convoitises et surtout ses secrets de famille qu’il découvre peu à peu. Nicolas, c’est aussi un jeune homme passionné par l’espace, il se rêve cosmonaute, et qui a pour héros Youri Gargarine. Veiller sur lui ne va pas être de tout repos. Les planches d’Anlor sont pleines d’énergie et d’émotion, avec des personnages expressifs à souhait et des décors plus vrais que nature. Côté scénario Aurélien Ducoudray, le partage entre tragique et comique sans jamais tomber dans la facilité. Les sans-abris, le handicap, deux sujets souvent tabous qui avec ses deux volumes sont traités simplement. Éditions Grand Angle.
27 juillet 1794,
Robespierre a la mâchoire fracassée, tentative de suicide ou coup de pistolet d’un gendarme ? Un homme s’en vantera et en profitera pour faire modifier son nom.
Est-ce ?
2019-07-16_11h45_55.png1) *e**a.
2) L**ide*x.
3) *e**ince.signature_33.gif