Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2018

Inès

Inès, roman fiction du scénariste Loic Dauvillier, relatant l'histoire d'un couple avec enfant vivant dans un immeuble collectif peuplé de personne "comme il faut". Pour tout le monde, c'est un couple ordinaire, lui est 2018-08-13_10h16_06.pngperçu comme le mari ideal, elle comme la femme réservée. Pourtant, une fois la porte de leur appartement fermée, les visages changent. Des bruits sourds, des bleus masqués, des regards du voisinage ou des amis niant la réalité par facilité... Les huliliations et les coups constituent le quotidien de cette jeune mère de famille. Jusqu'à quand ? Ce récit bouleversant nous confronte au drame de la domination phsique et morale d'un homme sur une femme, que le dessin sobre et sensible de jérome d'Aviau rend particulièrement poignant. (Edition Drugstore).  A savoir, en France, une femme meurt tous les trois jours des suites de violences domestiques, on s'indigne et on oublie.signature_33.gif

 

14/09/2018

Papiers, SVP !

2018-08-11_11h51_58.pngPapiers, SVP !
Ma vie se déroule au jour le jour
J’admire de près votre intimité
L’on me plie, parfois, avec amour
Mais je finis souvent vite froissé.
Qu’importe, sur mon perchoir, toujours digne,
Je vous regarde d’un air malin,
Et je pense, sans vous faire un signe,
Que feriez-vous sans moi, vous les humains ?
Je sais parfaitement que tout être,
Qu’il soit beau ou moche, riche ou pauvre,
P’tit ou grand, jeune ou vieux,
De quelque origine qu’il soit,
Chaque jour, ne peut y échapper.
Il est censé se servir de moi,
Car une partie de lui-même,
Devient de la matière qui le contraint à m’utiliser.
Quelle que soit ma provenance,
Du bois neuf, ou matériau recyclé,
Je suis présent, dans vos lieux d’aisance,
Blanc, rose, à motifs et même parfumé,
Souvent on me regarde avec dédain,
Mais si je ne suis pas là à l’instant précis,
Et que vous n’avez rien sous la main,
2018-08-11_11h41_00.pngAvouez qu’à ce moment-là, vous êtes indécis.
Enfin, je ne veux pas jouer les indispensables,
Mais avouez que vous êtes bien emprunté,
Lorsqu’arrive, le moment incontournable,
Et que vous avez besoin de vous essuyer !
                                                                     P.Qsignature_37.gif