Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2018

Seniors en colocation.

Appartager, ce site de colocation en France, a réalisé un sondage auprès de très nombreux seniors qui sont prêts à se mettre en colocation pour échapper à la solitude. Certains seniors ont pris la décision depuis un bon moment de vivre dans ce contexte. Un mode de vie qui présente pour 30 à 35% d’entre eux, l’avantage d’échapper à la solitude, de réduire les charges d’habitation et de fonctionnement. C’est également le moyen de bénéficier d’espace plus grand et un moyen de s’offrir une nouvelle jeunesse. Par manquent d’appartements locatifs abordables, les villes où ces colocations de seniors se sont le plus développées sont Paris, Lyon, Toulouse ou encore Marseille. Dans ces appartements, on vit à plusieurs : 41% des seniors 2018-04-04_19h05_02.pngpartagent leur logement avec plus de 2 personnes et 10% environ avec plus de 4 personnes. Les colocations entre seniors sont donc bien souvent nombreuses, ce qui favorise les échanges et la convivialité. La colocation permet également aux personnes vieillissantes d’avoir une présence rassurante en cas de soucis de santé. Les seniors conservent ainsi leur autonomie et leur liberté de mouvement. La colocation est donc devenue une alternative intéressante face aux maisons de retraite, souvent considérées comme privatives de libertés et non respectueuses des modes de vie et des besoins de chacun. Certes, il est plus difficile d’accepter les défauts des autres à 60 ans qu’à 20, mais la colocation reste une option à envisager sérieusement à la retraite.

2018-04-04_18h25_37.png17 mars 1686
Naissance d’un peintre à qui son maître, Largillière disait : « Tu ne seras jamais qu’un peintre de chiens » .Il nous a laissé de belles scènes de chasse.
Est-ce ?
1) *e*n-*apti*te *ud*y.
2) *ranç*is *ouc*er.
3) Je*n-Ba*t*ste *h*rdin.signature_56.gif

11/04/2018

Le jour où le bus est reparti sans elle...

« Le jour où le bus est reparti sans elle » cet album nous raconte comment Clémentine, jeune femme vivant seul à Paris, a cette impression que la vie décide toujours à sa place. La voilà donc inscrite dans un groupe de réflexion, et part en bus avec son groupe pour un w/end de méditation. Lors d’une halte pause/ravitaillement, elle se rend aux toilettes, et quand elle en ressort, celui-ci est 2018-04-02_11h58_02.pngn’est plus là ! Isolée en pleine campagne, l’épicier Antoine, lui propose alors de l’héberger provisoirement, le temps qu’ils viennent la rechercher, sauf que... Ils seront rejoints également de façon imprévue par Chantal romancière installée dans la région et Thomas, un PDG féru de randonnée. Au contact de ces trois là, Clémentine va se découvrir sans doute mille fois mieux que si elle était restée avec son groupe. L’album est romancé par Beka, raconte plusieurs p’tites histoires, qui nous font réfléchir sur l’importance du sens que l’on donne à notre vie. Les illustrations lumineuses sont de Marko, Maila Cosson avec ses couleurs magnifiques sur un ton vert, donne de la douceur à cet album. A savourer tranquillement.

11 avril 1896
Aux premiers jeux Olympiques modernes d’Athènes, ce vainqueur du marathon ne demande qu’une récompense : libérer son frère emprisonné.
2018-04-03_11h12_30.pngEst-ce ?
1) l’*méri*ain *o*n *ic*s.
2) l* *ran*ais *o*is *héa*o.
3) *e *rec *piri*on *ou*s.signature31.gif