Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2019

A comme Eiffel

« A comme Eiffel », voilà une BD dans laquelle Xavier Coste et Martin Trystram s’inspirent d’éléments biographiques réels sur la vie de Gustave Eiffel. L’album commence le 31 mars 1889, c’est l’exposition universelle de Paris et c’est tout en haut de la Tour qu’on lui remet la légion d’honneur. Puis en tournant les pages, nous 2019-07-13_07h53_43.pngdécouvrons qui est vraiment Eiffel. Il passe son enfance avec sa cousine Alice et en devient éperdument amoureux. A 16 ans, il quitte sa province pour poursuivre ses études d’ingénieur à Paris et travaille beaucoup. Toujours célibataire à 30 ans, sa mère s’en mêle et lui fait épouser Marguerite. Il parcourt alors le monde pour exercer son savoir, préconise la modernité, et remplace la pierre par le fer. Il rencontre également Bartholdi et crée « La statue de la Liberté ». Victor Hugo lui fait connaitre le concours de la prochaine exposition universelle, il va s’inscrire et construire la plus haute tour de Paris, plus de 300 mètres. Il pratique le magnétisme, la franc-maçonnerie, et entretient un rapport particulier avec les femmes de sa vie : sa mère, sa fille, sa femme et surtout sa cousine Alice avec qui il vit une relation cachée pendant de très nombreuses années. Alice est donc, la muse qui lui inspira peut-être par son  initiale « « A » la fameuse tour. Mais, il n’y aura pas que la gloire qui accompagne Eiffel, comme ses années noires avec l’affaire du canal de Panama. Visionnaire tout de même, novateur également, il nous laisse un héritage considérable et solide. Un bel ouvrage pour les passionnés du XIXe siècle et les amoureux de la « Dame de fer », et c’est aux Éditions Casterman.
24 juillet 1979,
Un célèbre reporter disparait. En hommage à la Résistance, il avait contribué à la composition du magnifique « Chant des Partisans ».
Est-ce ?
2019-07-14_11h23_20.png1) Ja**ues An**ba*lt.
2) Jos*h **ssel.
3Pier** Lazar***.signature 31.gif

15/07/2019

Frankenstein

Frankenstein « Le Monstre est vivant ». C’est au tour de Steve Niles d’élaborer cet épisode, illustré par Berni Wrightson, considéré comme l’un des maitres du noir et blanc. Souvenez-vous, le monstre du 2019-07-10_11h11_50.pngdocteur Frankenstein avait fui vers le Nord. Cette fois nous le retrouvons dans un cirque, ou il rencontre son directeur et surtout le docteur Ingles. Ce dernier va lui ouvrir la connaissance et il va apprendre, se questionner de plus en plus, et doucement trouver des réponses. Bien entendu nous allons en apprendre sur la créature, mais aussi sur le docteur qui, sous couvert de science, est peut-être en train de perdre une partie de ce qui le défini en tant qu’humain. Celui qu’on considère comme un monstre va alors devoir faire un choix. " Le Monstre est vivant ", une pleine réussite, qui ne manquera pas de convaincre les fans et curieux. Dans l’attente du prochain tome, ne laisser pas échapper celui-ci.
20 juin 1819
Quel était le véritable nom de jacques Offenbach, qui naît à Cologne, vient chercher fortune à Paris, et devient le « roi du Second Empire ».
Est-ce ?
2019-07-10_17h01_03.png1) J**ob W*rn*r.
2) J*c*b B**her.
3) **cob **erst.signature_40.gif