Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2019

Guy'tou, tôlier de l'Etoivers

Guy’tou de son Étoivers.
2019-11-10_18h49_56.pngC’est donc à bord de l’Étoivers, que nous achevons notre « 7ème » approche de la planète terre. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’Étoivers (astéroïde), reportez-vous au 21 11 2016 et à son titre « De Guy’tou à la terre », http://collectifcarreverlaine.hautetfort.com voilà c’est dit.
Entre-nous : J’apprécie encore pour cette fois mon camarde Olkif, qui avec son réseau, nous sert de relais pour communiquer avec nos familles, nos ami(e)s. Pour la vision de votre planète Terre, nous sommes bien équipés pour cela, bien dommage d’ailleurs qu’on la voit en bien mauvaise posture.
2019-11-11_12h07_27.pngQuant à nous : Nous venons d’amélioré récemment notre symétrie et capacité, en accouplant à Etoivers, un vaisseau pratiquement identique au notre. Cela devenait compliqué d’installer nos « Arrivants » auprès de leurs proches, voilà, c’est donc fait, et assuré par « Etoivers 2 » notre binôme.
Cette p’tite info aux vendangeuses et vendangeurs champenois ayant connu 2019-11-11_11h54_52.pngMonique, dit Momo. Elle vient de rejoindre depuis peu Gaston, Marie, Mimi, et bien d’autres encore, alors, aucune crainte, elle est bien entourée. Oh lala, la communication est de plus en plus mauvaise (je crois que vous connaissez bien cela), donc je vais faire vite, vite, avant qu’on ne perde contact…. Alors, d’énormes bises chaleureuses à ma famille et celles et ceux qui y sont proches. Mes compagnons de voyage, auquel je m’associe, saluent également leurs ami(e)s et proches et leurs souhaitent une belle année terrienne 2020.signature_37.gif

 

31/05/2019

L'abondance...

A partir de juin, nous abordons les mois d’abondance. Cerises et abricots envahissent les étals. Comment résister à une cerise rutilant et un abricot parfumé. L’analyse nous 2019-05-06_12h17_12.pngrévèle des points communs entre les deux fruits : eau 80% dans la cerise, 81% dans l’abricot ; sucre 10%dans la cerise, 8 à 10% dans l’abricot. Du point de vue diététique, l’abricot renferme du carotène, se transformant rapidement en vitamine « A » dans l’organisme. Cette vitamine est également présente dans la cerise. N’oublions pas que c’est une vitamine de croissance, qu’il protège la vue, facilite la vision de nuit et nous assure une bonne résistance aux infections. En cerise, quelques variétés, comme la « Burlat », « Marmotte » ou « Reverchon ». Pour  l’abricot, les « Hâtif Colomer », « Luizet » et « Bergeron » sont à retenir également. Et pourquoi pas les déguster également sous forme de succulentes  pâtisseries.signature_39.gif