Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2017

Nuit noire sur Brest

Nous somme en 1937, Hitler se prépare à envahir l’Europe, l’Espagne est en pleine guerre civile, et la France a fait le choix d’une politique de non-intervention. 2017-05-05_15h55_20.pngAlors lorsque le 29 aout 1937, un sous-marin républicain espagnol, le C2 fait surface et entre en rade de Brest pour faire des réparations, c’est le branle-bas de combat de tous cotés. C’est toute la guerre entre franquistes et républicains espagnols qui se cristallisent dans cette ville. Ce récit d’espionnage « Nuit noire sur Brest » des brestois Bertrand Galic et Kris gravite autour d’un homme «en mission» dont on peine à connaître son identité. Les dessins de Damien Cuvillier, sombres, parfois obscures, apportent un plus en mystère et crédibilité. A noter : en fin de BD (Futuropolis), un livret historique avec photos d’époque par Philippe Tomblainesignature_40.gif

16/06/2017

Vous connaisez ?

La géphyrophobie. Si à la seule évocation du mot « pont », vous vous sentez défaillir, si votre pouls bat la chamade, vous souffrez de géphyrophobie, la phobie des ponts. Sachez que vous n’êtes pas le seul. Aux États-Unis, plusieurs états viennent au 2017-04-30_17h27_30.pngsecours des conducteurs terrorisés. L’2tat de New York emploie un conducteur pour transporter les phobiques d’un bout à l’autre du Zappan Zee Bridge qui s’élève à près de 50 mètres au-dessus de l’Hudson. Même service au Mackinac Bridge, interminable pont suspendu dans le Michigan. Au San Francisco-Oakland Bay Bridge, on préfère guérir que prévenir : une dépanneuse treuille les conducteurs terrorisés, rapporte le New York Times. Comme un malheur n’arrive jamais seul, la géphyrophobie est souvent associée à d’autres troubles comme le vertige et la peur des tunnels.signature_22).gif