Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2018

Aven

Aven en trois albums : "Les lois de l’attraction ". " L’affut ". " Source, je boirai de ton eau ", sont de Stefan, scénariste et Laurent Astier dessinateur. L’histoire commence ainsi : Le village de Saint-Jean-en-Aven est en deuil, deux corps 2018-05-21_17h48_44.pngont été découvert près du presbytère, Marcel Grange, facteur et Augustin Chaudron, l’artiste de la région. Les deux hommes se seraient jetés du pont qui surplombe le village de 468 mètres. Ce pont, construit en 1947 a la triste renommé d’attirer les candidats au suicide, le village en est même devenu une attraction macabre. Cependant, jamais depuis le début des « grands plongeons » un villageois n’avait franchi le pas. Le choc est donc immense. Lasse, la gendarmerie, s’est déchargée de cette énième enquête de suicide en passant le relais à la PJ de Paris. Un jeune policier de 25 ans, Walec, arrive donc par une chaude journée d’été, dans la vallée encaissée, sans savoir grand chose de l’affaire. Blessé accidentellement lors d’une fouille, il perd peu à peu pied au contact des habitants pour lesquels la mort est devenue chose banale. Ses investigations le 2018-05-21_17h52_42.pngmènent bientôt à Louis Castane, maire et propriétaire de la source minérale « Aven »mondialement célèbre. Son étrange comportement le place rapidement sur la liste des suspects. Mais, Walec va découvrir que les racines de cette sombre histoire sont plus anciennes et profondes. Les 2 premiers tomes sont séduisants par le dessin, la mise en couleur et ses flashbacks en noir et blanc. Dommage que ce dernier tome accélère autant le déroulement. Les explications de l’intrigue restent très approximatives et parfois tirées par les cheveux. Ce final en queue de poisson laisse un gout d’inachevé, accordant à cette trilogie policière un manque de saveur… Aux éditions Vents d’Ouest.

6 juillet 1952
L’aviation française est en deuil ; une célèbre aviatrice se tue au cours d’un meeting à Lyon, son appareil s’écrase au sol.
2018-05-21_18h01_35.pngEst-ce ?
1) *ar*se *il**.
2) Ma*s* *ast**.
3) *él**e *ou**ersignature_39.gif

01/07/2018

Opération Copperhead

Opération Copperhead". Voici une bande dessinée qui se lit comme un roman. L’auteur Jean Harambat nous plonge en pleine seconde guerre mondiale, avec l’Opération Copperhead menée par les Anglais. Londres, 1943. Depuis 4 ans, l’acteur britannique David Niven a quitté Hollywood pour rejoindre les forces armées de Sa Majesté. Précédé d’une réputation flatteuse, le désormais Lieutenant-colonel est rapidement contacté par le Colonel Dudley Clarke de l’Intelligence Service pour participer au Caire à un film propagande « The Way Ahead ». Niven accepte, il se fait aidé par Peter Ustinov plus doué la plume à la main que l’arme au poing. L’entreprise prend forme jusqu’à ce que Niven soit mandaté par Churchill 2018-05-17_17h17_58.pngpour un plan Top-secret : trouver le sosie du général Montgomery afin de tromper les nazis sur la date et le lieu du débarquement allié. Les deux comparses se chargent du recrutement et de la formation d’un comédien, Meyrick Edward Clifton James, auquel il incombera la lourde tache de jouer le rôle du général Montgomery. Le but de la manœuvre étant de tromper les Allemands quant au lieu réel du Débarquement. L’Opération de désinformation Copperhead est en marche ! Dans le même temps, alors que la capitale anglaise subit le Blitz, la vie se déploie dans les cabarets où officie une séduisante et énigmatique jeune femme, Vera. On ne s’ennuie pas une seconde à la lecture de cette bonne histoire ou l’humour est omniprésent, ce qui est bien normal pour des acteurs anglais. Foncez pour découvrir ce p’tit bijou !
2 juillet 1921
C’est le match du siècle à New York : la France apprend avec stupeur que son héros 2018-05-17_17h19_00.pngnational n’est pas champion du monde de boxe. De qui s’agit-il ?
1) *ar*el *h*l.
2) *eo**es *a*pen*ier.
3) Ma**el *erd**.signature_40.gif