Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2019

Burning Man 2018

Burning Man, nom de ce festival déjanté 2018 dont le rituel consiste à bruler l’homme statue de manière spectaculaire entourée de plusieurs milliers de festivaliers et de feux d’artifices.  Le Burning Man très hippy reprend donc place dans le désert du Nevada, durant environ une semaine, c’est pour les participants 2019-01-03_16h35_54.png l’opportunité d’échapper au monde réel et commercial. Il n’y a pas de magasins, à part la glace et le café, rien n’est vendu. Tout ce qui est nécessaire pour vivre pendant les quelques jours doit être apporté ou fabriqué par les participants. L’idée est de faire partie d’une communauté dans laquelle les choses sont données sans attendre quoi que ce soit en retour. Tout le monde est libre de s’habiller comme il le souhaite ou de s’amuser à sa façon. Une autre particularité de cette coexistence est le respect de l’environnement, tout doit être tel que le désert était avant le festival. Les participants ont la conscience de ne pas jeter leurs déchets, c’est pourquoi au festival on ne voit pas d’ordures. Le thème étant cette année « Robots et Intelligence artificielle ». De nombreux artistes y ont participé en créant à partir de matériaux de récupération des machines robotisées 2019-01-03_16h57_17.pngde toutes sortes. L’apothéose du festival se termine lorsque le Man et le Temple sont brulés par les burners, nom donné aux festivaliers. Les prochaines dates de la nouvelle édition pour celles ou ceux qui seraient intéressés  sont fixées du dimanche 25 aout au lundi 2 septembre 2019. Pour cette aventure,  il faudra tout de même débourser environ 400 €uros pour tenter d’obtenir votre sésame plus une cinquantaine d’€uros pour la voiture, sans compter les taxes et l’aller-retour par avion. Album Burning Man  prochainement en colonne de droite #collectifcarreverlaine.hautetfort.com.signature_10.gif

 

14/12/2018

Omni-visibilis.

Omni-visibilis, comme l’annonce la couverture est bien une comédie burlesque que Matthieu Bonhomme, réalise dans une tonalité bleue et que Lewis Trondheim nous raconte, le 2018-11-22_16h15_30.pngtout est un peu décalé. Hervé est un trentenaire banal, un peu timide, mis à part sa phobie des microbes, et de l’hygiène. Sa vie va basculer quand un matin, il se rend compte que la planète entière voit ce qu’il voit, entend ce qu’il entend, ressent ce qu’il ressent. Un véritable calvaire pour cet homme qui voit sa vie prendre un tournant inattendu. Le voilà, scruté, observé et très vite il doit se résoudre à fuir, mais jusqu’où ? Voilà une bande dessinée amusante et totalement flippante, qui se dévore d’une seule traite.
C’est aux Editions Dupuis.
8 décembre 1861
Un pionnier du cinéma naît à Paris. Il construira le premier studio du monde et sera le génial inventeur des trucages.
Est-ce ?
2018-11-25_18h12_17.png1) *u*es *ar*y.
2) *m*le *ey*aud.
3) *eo*ges *éli*s.signature_37.gif