Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2018

Epiphania

Epiphania nous plonge des les toutes premières pages dans les angoisses de David, musicien renfermé dont le quotidien est marqué par un cauchemar récurrent dans lequel sa femme, jeanne donne naissance à un enfant monstrueux. Cette crainte de la paternité est à l’origine de dissensions dans le ménage. A l’initiative de Jeanne, ils se lancent dans une étrange thérapie de couple collective sur une ile dépeuplée. Leur séjour est brusquement interrompu par un tsunami d’une rare violence qui 2018-10-22_10h51_05.pngemporte Jeanne et la grande majorité des habitants de l’ile. Trois météorites viennent de s’abattre sur terre provocant des conséquences inattendues. Des enfants, dont on découvre progressivement certaines caractéristiques animales, sortent de terre. Rentré chez lui, David trouve l’un de ces étranges p’tits êtres dans son jardin, qu’il adopte et le prénomme Kojika. S’ensuit alors un récit intense où les hommes, après cette catastrophe naturelle, sont confrontés à des individus à la fois identiques et autres, désignés sous l’appellation « Mix-bodies ou Epiphanians ».Dans le 2éme tome, Koji ayant grandi a compris qu’il est programmé pour nuire à l’espèce humaine, il choisit de quitter son père adoptif, David, pour le protéger. Avec les siens, ils vont chercher à comprendre d’où ils viennent et ce qu’ils sont. Pour en connaître la fin, Il faudra attendre le troisième et dernier volet de cette fable fantastique envoutante, scénarisée par Ludovic Debeurme, colorée par lui-même et Fanny Michaelis (Éditions Casterman).
Coup de cœur assuré.
8 novembre 1923
Avec sa milice, les Sections d’assaut, Hitler tente un coup d’état contre le gouvernement de Berlin. Dans quelle ville est parti ce putsch qui échoue.
Est-ce ?
2018-10-22_16h34_06.png1) *unic*.
2) Ha**ourg.
3) *re*de.signature_37.gif

10/08/2018

Objets extraordinaires.

Au mois de juillet 1961 la fibre optique absente, dans un contexte 2018-07-27_10h50_42.pnggéopolitique très tendu, le dirigeant Nikita Khrouchtchev initia un projet destiné à montrer de façon spectaculaire a toute puissance de la Russie. Son objectif était de concevoir l’arme nucléaire la plus destructrice de l’histoire. Cette dernière reçut pour nom de code « Ivan », mais elle est plus connue aujourd’hui sous le surnom que lui donnèrent les Américains : Tsar Bomba, ou Reine des bombes. D’une longueur de 8 mètres pour 27 tonnes, la Star Bomba était une bombe thermonucléaire d’une puissance d’environ 50 mégatonnes, soit 10 fois plus que la combinaison de tous les explosifs utilisés durant la seconde Guerre mondiale. A l’origine, la Star Bomba était conçue pour atteindre 100 mégatonnes, mais les retombées radioactives auraient été trop importantes, et l’avion qui 2018-07-27_10h54_30.pngtransportait la bombe n’aurait pas pu s’éloigner suffisamment avant l’explosion. D’après la phrase de Khrouchtchev, cette réduction de puissance fut effectuée pour ne pas briser les miroirs de Moscou. Le 30 octobre 1961, la Tsar Bomba fut larguée au-dessus de la Nouvelle-Zemble, au Nord-ouest de la Sibérie. Elle détruisit absolument tout sur un rayon de 30 km, et sa chaleur pouvait provoquer des brulures au 3e degré à 100 km du point d’impact. Le champignon atomique atteignit un diamètre d’environ 40 km pour une hauteur de 64 km, et l’onde de choc produit par la bombe fit trois le tour de la Terre. On estime qu’à l’apogée de sa puissance, l’explosion généra 1,4 de l’énergie produite par le Soleil. La Tsar Bomba ne fut pas seulement la plus terrible de toutes les bombes 2018-07-27_10h52_28.pngatomiques, ce fut également le dispositif le plus puissant jamais créé dans l’histoire de l’humanité. Si elle était sur Paris, elle aurait anéanti la majeure partie de l’Ile-de-France. Une réplique de la « Reine des bombes » est aujourd’hui visible au musée des armes nucléaires de Saron, en Russie.

10 août 1539
2018-07-27_11h07_27.pngQuel roi institue l’Etat civil par l’ordonnance de Villers-Cotterêts obligeant les curés des paroisses à tenir des registres de baptême
Est-ce ?
1) *o**s *II.
2) **an*ois *er.
3)**nri *I.signature_40.gif