Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2019

New Providence Hôtel

New Providence Hôtel.

Quelques infos sur cet hôtel qui pourraient vous être utiles lors d’un de vos déplacements dans les Vosges. Cet hébergement se trouve à Vittel, au  125 rue Chatillon, accès facile et parking également assuré.

Pourquoi New Providence Hôtel, tout simplement parce que les anciens propriétaires ont repris leur bien après une mise en gérance dans les mains d’un personnel peu ou pas professionnel. Résultat : fermeture de l’établissement pour mauvaise gestion, entrainant sa perdition. Une interview de Laurent, son propriétaire actuel, ayant repris les rennes depuis 2015, en donne précisément les aboutissants:

Voir la chronique de Didier Humbert à l’adresse suivante : https://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la-plaine/2015/10/1....

Comment nous avons posé pieds dans cet hôtel, ben tout simplement par une réservation d’hébergement de dernière minute en passant par Boking.com. Résultat satisfaisant.

Et alors, vous allez me dire !

Et bien pas déçu mes ami(e)s touristes ou autres.

Nous sommes partis avec simplement la copie réglée de notre réservation « chambre double Exécutive ».

Son Responsable Laurent et Patron également de cet hôtel nous attendait pour nous faire visiter deux chambres en nous laissant la liberté de choisir. Désirant prendre nos 2019-07-22_10h41_44.pngrepas ainsi que le p’tit déjeuner, Laurent nous a présenté le chef du restaurant, celui-ci étant indépendant de l’hébergement. Parlons de la chambre retenue, elle est située au premier étage, donnant sur le devant avec terrasse meublée. Son équipement est agréable, lit large et confortable, armoire, bureau, fauteuils, ventilateur, TV et j’en oublie certainement. Belle et grande salle de bain récente, avec ses composants indispensables,  seul p’tit bémol, la douche qui n’a pas de protection, et manque d’essuie pieds. Enfin bref, c’est tout de même une belle prestation. Pour le p’tit déjeuner qui fait parti de l’hôtel, on le prend en salle. Du personnel est également présent pour nous accompagner (aide éventuelle), tout est fait pour éviter le gâchis (bien vu). Pour la restauration, ayant pris la formule midi et soir, trois combinaisons sont proposées avec un menu varié (15€ le midi), le soir est à 25€, pour la même carte, bizarre !!!  Mais on se régale.

Un chef bien dans ses bottes, assure en cuisine, prend même quelques minutes pour saluer les gens à leur table. Son personnel en salle est attentionné, communique facilement, tout en assurant un service  de qualité. L’ambiance est bon enfant, la communication se fait facilement avec son voisin de table. Pour celles et ceux qui aiment la simplicité, la convivialité, la bonne humeur, n’hésitez pas à communiquer avec Laurent le taulier ou même vous rendre au New Providence Hôtel.

Un sympathique salut à Laurent et à son personnel. Les passagers du 100. signature 31.gif

 

 

 

 

 

 

22/07/2019

A comme Eiffel

« A comme Eiffel », voilà une BD dans laquelle Xavier Coste et Martin Trystram s’inspirent d’éléments biographiques réels sur la vie de Gustave Eiffel. L’album commence le 31 mars 1889, c’est l’exposition universelle de Paris et c’est tout en haut de la Tour qu’on lui remet la légion d’honneur. Puis en tournant les pages, nous 2019-07-13_07h53_43.pngdécouvrons qui est vraiment Eiffel. Il passe son enfance avec sa cousine Alice et en devient éperdument amoureux. A 16 ans, il quitte sa province pour poursuivre ses études d’ingénieur à Paris et travaille beaucoup. Toujours célibataire à 30 ans, sa mère s’en mêle et lui fait épouser Marguerite. Il parcourt alors le monde pour exercer son savoir, préconise la modernité, et remplace la pierre par le fer. Il rencontre également Bartholdi et crée « La statue de la Liberté ». Victor Hugo lui fait connaitre le concours de la prochaine exposition universelle, il va s’inscrire et construire la plus haute tour de Paris, plus de 300 mètres. Il pratique le magnétisme, la franc-maçonnerie, et entretient un rapport particulier avec les femmes de sa vie : sa mère, sa fille, sa femme et surtout sa cousine Alice avec qui il vit une relation cachée pendant de très nombreuses années. Alice est donc, la muse qui lui inspira peut-être par son  initiale « « A » la fameuse tour. Mais, il n’y aura pas que la gloire qui accompagne Eiffel, comme ses années noires avec l’affaire du canal de Panama. Visionnaire tout de même, novateur également, il nous laisse un héritage considérable et solide. Un bel ouvrage pour les passionnés du XIXe siècle et les amoureux de la « Dame de fer », et c’est aux Éditions Casterman.
24 juillet 1979,
Un célèbre reporter disparait. En hommage à la Résistance, il avait contribué à la composition du magnifique « Chant des Partisans ».
Est-ce ?
2019-07-14_11h23_20.png1) Ja**ues An**ba*lt.
2) Jos*h **ssel.
3Pier** Lazar***.signature 31.gif