Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2020

Babylon Berlin.

Babylon Berlin. Tiré du roman de Volker Kutscher, cette bande dessinée vraiment prenante est un p’tit bonheur. Nous sommes début d’année 1929, en pleine crise financière. La République de Weimar est minée par la corruption, les trafics et scandales. L’inspecteur Gereon Rath est muté de Cologne à Berlin suite à une malheureuse affaire. Il se retrouve affecté à la brigade des mœurs et se trouve vite 2020-10-27_11h56_52.pngconfronté à une drôle d’affaire liée aux cercles de la nuit. Voilà une enquête bien menée et découpée en plusieurs chapitres. Distillation des indices, suspense, avancées progressives et rebondissements, on ne s’ennuie pas. Le dessin en noir et blanc, avec des traits précis et plutôt agréable, restituent bien les années 20. Un p’tit bémol tout de même avec les personnages qui parfois ne sont pas facilement identifiables. Un p’tit bonheur !
A se procurer où à offrir.
C’est aux Editions Glénat.
Quelques charades faciles.
Un p’tit moment de détente !
2020-10-14_11h41_33.png

Mon premier est un ordre de départ.
Mon second est un liquide blanc.
Mon tout est une carte à jouer.signature_37.gif

15/11/2020

Le Detection Club

 

Le detection Club.  Avant tout, il faut savoir que ce club a vraiment existé dans les années, 20 sauf son histoire romancée. Son auteur Jean Harambat, également dessinateur de cette histoire s’est associé à Jean Jacques Rouger pour la mise en couleur. Cela commence ainsi : Alors que John Dickson Carr vient d’être admis au sein du Detection Club, un étrange oiseau mécanique fait son entrée dans la pièce. Il a un message à délivrer aux membres du célèbre Club d’écrivains de roman policier. Ils sont tous invités à la villa Briarcliff, sur une île de Cornouailles, par Mr Roderick Ghyll. 2020-10-24_17h00_28.pngAgatha Christie, G.K.Chesterton, J.D.Carr, Dorothy L.Sayers,  A.E.W.Mason, la baronne Orczy et le père Knox prennent la direction de la côte. Leur hôte est un milliardaire et veut éblouir ses invités. Il a créé un automate capable de trouver le coupable rien qu’en écoutant le résumé d’un problème policier, résout le crime en livrant le nom du coupable. Les écrivains ne sont pas convaincus par l’expérience et regagnent leurs chambres dubitatifs. Pendant la nuit, ils sont réveillés par les cris de Mr Ghyll. Sa chambre est fermée à clef et lorsque l’on réussit à l’ouvrir, Mr Ghyll a disparu. Commence alors l’enquête… De l’humour, une intrigue convenue mais agréable, on passe un très bon moment. A découvrir !
Editions Dargaud.
12 novembre 1945.
Le comité Nobel récompense un savant pour ses travaux sur le pouvoir bactéricide des moisissures et l’invention de la pénicilline.
Est-ce ?
2020-10-25_16h43_54.png 1) Alexander Fleming.
 2) Harry Duggar.
 3) Georges Findlay.signature_37.gif