Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2022

Son origine, filer à l'anglaise.

* Filer à l’anglaise*  C’est bien connu, on réserve toujours les expressions les moins flatteuses  à ceux de nos voisins que l’on aime moins. Les nombreuses guerres qui ont opposé la France et l’Angleterre ont donc eu tout le loisir et le temps de semer dans les deux langues bien des références peu flatteuses à l’ennemi. Ainsi quand on 2022-05-16_11h54_26.pngse dérobe, que l’on fuit lâchement et sans saluer, on dit, en français, que l’on « file à l’anglaise ». Mais savez-vous que nos amis d’outre-manche nous rendent la monnaie de notre pièce en prenant un « French leave » (congé à la française ?) Si c’est le cas également en Grèce, en Espagne, au Brésil et en Allemagne où l’on file à la française, nos amis d’Italie, de Pologne de Roumanie et de Russie associent, comme nous, un départ précipité à la couardise supposée des Anglais. Les Américains se distinguent une fois de plus par leur originalité et s’en prennent aux pauvres Néerlandais, puisqu’ils parlent de « filer à la hollandaise » (to take a Dutch leave). La guerre de Cent Ans est terminée, mais celle de langage continue. Choisissez votre camp, camarades !
Quelques charades faciles.  (P’tit moment de détente) 
2021-12-24_17h30_12.pngMon premier est un récipient. 
Je me couche dans mon second.
Mon troisième est un pays d’Asie.
Mon quatrième sert à voler.
Mon tout est un personnage de comédie.signature_37.gif

 

Écrire un commentaire