Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2022

Méditer.

* Méditer *  « Le bonheur d’être présent »  Cet album graphique raconte par son auteur, Fabrice Midal, le parcours qui l’a mené vers la méditation. Enfant mal aimé dans une famille traumatisée par la Shoah où le tabou et l’interdiction gouvernaient l’existence. Fabrice découvre un p’tit groupe de méditation qui lui plait immédiatement. Lui qui ne s’est jamais senti à sa place, découvre donc le droit d'exister. Des maitres le guideront sur la bonne voie qui n’est pas 2022-04-13_16h55_32.pngforcément celle du bouddhisme, et qui ne rejette pas la sexualité ; une pratique de la méditation ouverte au monde, curieuse, alerte, non dénuée d’humour.
Résumé de l’album (par son éditeur). Un jour, tandis que je racontais mon parcours à un ami, je pris conscience des difficultés qui avaient été les miennes tout jeune. Manque de confiance en moi, lourdeur de mon passé familial lié à la Shoah, sentiment d’être différent des autres. Mais aussi, et surtout, je pus mesurer à quel point la découverte et la pratique de la méditation m’avaient sauvé par la suite. J’ai pensé que le partage de mon expérience pouvait aider mes amis et mes lecteurs. Car, s’il est toujoursinterresant de parler de la médiation, rien ne vaut sa pratique. La mise en images de mon itinéraire, de mes rencontres et de mes aventures s’est imposée à moi comme moyen de donner à voir un chemin de libération et d’épanouissement. « Fabrice Midal ». Donc, à  « Méditer ! »  Editions Phillipe Rey.
19 avril 1890.  
2022-04-13_18h50_01.pngQuel est le Français qui, ayant réussi un vol de 50 mètres sur un appareil  à moteur, dépose son brevet portant pour la première fois, le mot « avion ». Est-ce ?
1)    *e*ri *a**e.
2)    *ab**el F*b**.
3)    C**me*t *de*.signature_25.gif

Commentaires

C'est la réponse n°3: Clément Ader.

Écrit par : victoire | 03/05/2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire