Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2021

La chute d'un ange

La chute d’un ange.  Avec cette bande dessinée, le tandem Didier Daeninckx et Lionel Minkowski ayant déjà travaillé ensemble sont les auteurs de ce polar à la française. Printemps 1948 à Gagny en grande banlieue parisienne. Le cadavre d’un enfant fugueur du Patronage de l’enfance orpheline est retrouvé au fond d’un trou dans une carrière qui jouxte l’établissement. Apparemment, cela serait sa chute qui 2020-12-22_11h14_05.pngaurait provoqué son décès, mais des marquent d’une sévère correction sur son corps posent question… Peu de temps après, à Paris, Philippe Crélard, patron d’un grand quotidien du pays, est assassiné chez lui. Tout indique un crime de rodeur. L’enquête de routine sur la mort du patron de presse est alors menée par le commissaire Pasquet. Seulement voilà, le passé troublant de Crélard durant la période pas si lointaine de l’occupation laisse entrevoir des questions troublantes dans le domaine des mœurs… Pour éviter les emmerdes, les policiers vont faire endosser la responsabilité du crime sur Kozor un lampiste, et sera bon pour la guillotine. Cela va être presque par hazard qu’on va s’apercevoir que les décès du jeune Jeannot et du patron de presse Crélard ont un point commun. A découvrir ce polar assez sombre qui relate des vérités cachées au nom de la raison d’état.
C’est aux Éditions Casterman.
Quelques charades faciles. 
Un p’tit moment de détente !
2020-10-14_11h32_52.pngMon premier vole.
Mon second n’est pas maigre.
Mon tout est un p’tit insecte.signature_9.gif

 

Commentaires

C'est la réponse.( Moucheron-rond: Moucheron.

Écrit par : VIctoire | 15/01/2021

Répondre à ce commentaire

C'est la réponse.( Moucheron-rond: Moucheron.

Écrit par : VIctoire | 15/01/2021

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Victoire et bravo pour cette bonne réponse.
On se retrouve bientôt
Olkif

Écrit par : Olkif | 16/01/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire