Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2020

Pandémonium.

Pandémonium « Les collines de Waverly ». Ce thriller psychologique, remarquablement scénarisé par Christophe Bec nous révèle quelques secrets terribles sur le célèbre Waverly Hills Sanatorium, ou plus de 60 000 personnes trouvèrent la mort entre 1920/ 1960. C’est donc dans cet hôpital le plus réputé des Etats-Unis en matière de traitement de la tuberculose, qu’en été 1951, Doris à confié 2020-03-19_10h54_43.pngCora, sa p’tite fille malade. Elle-même y a été soignée à l’âge de 11 ans, mais voilà, elle ne se doute pas qu’en réalité, depuis, c’est le pire endroit au monde pour faire soigner sa fille. La p’tite Cora va découvrir l’endroit, et d’étranges visions, comme la perception d’une infirmière, et surtout cette chambre 502. Nous voilà donc dans une ambiance maladive, illustrée remarquablement par le dessinateur Stefano Raffaele. Son coloriage de très grande qualité est assuré par Marie-Paule Allard. Dès le début, on s’immisce parfaitement dans son histoire. A retenir son 3ème album « Mort blanche » qui a été le surnom donné au fléau de la tuberculose à cette époque. A savoir tout de même, que nous sommes XXIème siècle, et que cette maladie se soigne très très bien. A noter que l’intégrale trilogie propose un p’tit cahier graphique ainsi qu’une postface racontant l’histoire très intéressante de ce Waverly Hills Sanatorium. Depuis ce bâtiment est devenu l’un des 10 lieux les plus effrayants au monde. Une série fantasmagorique à se procurer ! C’est aux Éditions « Les Humanoïdes Associés ».
26 mars 1918.
Où se réunit la conférence franco-britannique qui va nommer le général Foch commandant de toutes les troupes allées sur le front Ouest.
Est-ce ?
2020-03-19_19h25_14.png1) *mi**s.
2) *ou*l*n*.
3) **pa*m*.signature31.gif

Commentaires

C'est la réponse n°2: Doullens.

Écrit par : VIctoire | 04/04/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire