Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2019

Vies volées

« Vies volées » bande dessinée au scénario habile de Matz, la p’tite histoire se mêle à la grande, dénonçant un crime qui concerne environ 500 enfants en Argentine. Pendant la dictature argentine du général Jorge Videla de 1976 à 1983, les militaires ont torturé, assassiné les opposants et volé leurs bébés pour les confier à des 2019-03-27_17h14_58.pngfamilles proches du régime. Depuis à Buenos Aires, des grands-mères se battent pour retrouver leurs p’tits enfants. Mario 20 ans, habite en colocation avec son ami Santiago dans cette ville, et se demande s’il ne fait partie de ces enfants. Il n’existe aucune photo de sa mère enceinte ni de lui bébé, il ne ressemble pas à ses parents et les questions qu’il pose restent sans réponse. Il part avec son ami à la rencontre de ses grands-mères et décide ensemble de faire un test ADN. Mayalen Goust sous son crayon léger et aux teintes chaudes, agréables, apaise ce récit, cela sans nuire à sa portée. Voilà donc un bel hommage rendu aux enfants de desaparecidos.
9 avril 1883
L’Angleterre décide d‘arrêter les travaux du tunnel sous la manche. Quel ingénieur Français avait dépensé 30 ans de sa vie pour présenter un projet convenable.
Est-ce ?
2019-03-28_15h47_13.png1) **ul Héro**t.
2) T**mé *e *am**d.
3) **arles *ell**r.signature_35.gif

Commentaires

C'est la réponse n°2: Thomé de Gamond.

Écrit par : VIctoire | 14/04/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Victoire,
Effectivement, Thomé de Gamond est bien l'ingénieur français qui a dépensé 30 ans de sa vie pour le projet du tunnel sous la Manche. Bravo et bon dimanche Olkif

Écrit par : Olkif | 14/04/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire