Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2018

Wonder (piles)

Renée dit Wonder, jeune ouvrière de l’usine Wonder, au nord de Paris, et nous sommes en mai 1968. Elle remplit des piles de cette matière noirâtre composée de zinc et de dioxyde/manganèse à longueur de journée. Effacée, sage au travail comme dans sa vie privée. Elle se cherche, et rencontre sur son chemin des personnes plus 2018-11-04_11h36_46.pngou moins bienveillantes à son égard. Elle croise parmi les étudiants rebelles, le philosophe Michel Foucault, et une femme qui ressemble à Angela Davis. A mesure qu’elle avance sur les chemins de l’émancipation, elle rencontre l’amour, expérimente le partage, la liberté sexuelle, surmonte sa timidité, s’ouvre au monde et à l’espoir. La pilule bien qu'autorisée un an plus tôt, est loin d’être utilisée, et l’avortement est encore strictement interdit. La France du général De Gaulle s’ennuie.L’Europe est à son tour balayée par la révolte estudiantine, dont le souffle vient d’Amérique du Nord. En France, elle se double d’une grève générale. « rêve général » écrivait-on alors sur les murs, en ôtant le G. A vous de découvrir Renée dans le rôle de Wonder dans ce bel album aux couleurs chaudes, scénarisé par François Begaudeau, dessiné par Elodie Durand, (Éditions Delcourt/Mirages).

15 novembre 1976
Un monstre de cinéma disparaît après avoir été la vedette de 70 films et joué tous les 2018-11-04_17h48_55.pngrôles aves un égal succès.
Est-ce ?
1) L**is *ou*et.
2) J**es Ra**u.
3) **an *a*in.signature 31.gif

Commentaires

C'est la réponse n°3: Jean Gabin.

Écrit par : VIctoire | 17/11/2018

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Victoire, et bravo pour cette bonne réponse et respect à notre remarquable Jean Gabin.
A bientôt
Olkif

Écrit par : Olkif | 17/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire