Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2018

Cotumes et croyances

Dans nos campagnes, les enterrements étaient suivis d’un repas offert à la famille, aux proches, aux amis, ceci bien sûr, pour les remercier d’être venus et leur éviter ainsi de rentrer chez eux alors qu’ils habitaient assez loin, sans s’être réconfortés par un solide repas. Certains spécialistes du folklore voient dans ce 2018-05-02_17h53_00.pngrepas une forme de symbolisme. Ce serait en effet un rite établissant une étape, une relation entre les vivants et les morts. En France, dans un lointain passé, on supposait que l’âme du mort assistait au repas avant de partir définitivement vers le monde des défunts, celui des âmes. L’alcool aidant, ces repas pouvaient se terminer, pour une partie des convives, dans une réelle gaité. On y servait du vin sans restriction et d’ailleurs un folkloriste a noté avoir vu pousser l’indécence des convives d’un tel repas jusqu'à porter le cadavre au cabaret et de chanter et boire… à sa santé jusqu’à fort tard dans la nuit.

15 mai 1859
C’est un futur prix Nobel de physique qui naît à Paris. Il mourra tragiquement à 47 ans, écrasé par un véhicule à chevaux.
2018-05-02_16h43_52.pngEst-ce ?
1) *eo**es *lau*e.
2) *enr* *ec*uere*.
3) *ier** *u*ie.signature_40.gif

 

Commentaires

C'est a réponse n°3: Pierre Curie.

Écrit par : VIctoire | 17/05/2018

Répondre à ce commentaire

Bravo Victoire, c'est une bonne réponse.
Bonne soirée
Olkif

Écrit par : Olkif | 17/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire