Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2017

Ce qu'il faut...

…de terre à l’homme, histoire classique qui nous plonge dans la Russie du 19éme siècle, déjà relatée par Tolstoï et cette fois adaptée en BD par Martin Veyron (Éditions Dargaud). Son historique commence ainsi : Pacôme, paysan de Sibérie vit avec sa femme et son fils dans une modeste exploitation. Il cultive la terre, ne possède aucune autre richesse mais a tout ce dont il a besoin pour vivre. La Barynia, propriétaire d’une abondante et vaste étendue terrienne laisse les animaux des paysans pâturer sur ses terres. Lorsque le fils de la Barynia revient de voyage, il décide de supprimer cette complaisance qui porte atteinte à son futur héritage. Il embauche alors un métayer inflexible qui a pour mission de protéger ses intérêts. Lorsque la 2017-10-31_16h11_52.pngBarynia va décider de vendre ses terres, une communauté de paysans, dont Pacôme en fait partie, s’en porte acquéreur. Commence alors une période de communisme pour ces hommes. Des désaccords entre eux feront exploser cet idéalisme. L’appât du gain va alors se révéler à Pacôme qui jusqu’alors s’en contentait de peu va acheter des terrains en friche avec l’aide de son beau-frère. Il apprend que des Bachkirs (peuple des steppes) proposent pour 1000 roubles, un domaine aussi grand qu’une journée de marche, mais il y a des conditions. L’acheteur doit faire le tour de son futur terrain à pied en une journée, entre le lever et coucher du soleil. Si, il n’en parvient pas à temps, il perd ses 1000 roubles et n’a pas de terre….. Alors, va-t-il se lancer dans cette nouvelle aventure ! Bel album historique, brillamment illustré qui nous laisse perplexe « Doit-on désirer la richesse de l’autre, au risque de tomber dans les mêmes travers ». A se procurer d’une manière ou d’une autre.
29 novembre 1924
Quel compositeur disparait à Bruxelles ? Auteur de nombreux opéras, il connut la gloire avec la Tosca et Madame Butterfly.
2017-11-03_15h59_37.pngEst-ce ?
1) *ucci*i.
2) *er*i.
3) *asse*et.signature_48.gif

Commentaires

C'est la réponse n°1: Puccini.

Écrit par : VIctoire | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Victoire et bravo pour cette bonne réponse.
A bientôt
Olkif

Écrit par : Olkif | 04/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire