Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2021

Les anges d'Auschwitz.

* Les anges d’Auschwitz *
Avec cet album graphique, Stephen Desberg, grand scénariste, s’est enfoncé dans les secrets les plus inavouables lors d’une visite d’Auschwitz. Il a imaginé l’histoire d’un de ces hommes, vu sur une de ces photos.  Pologne, Varsovie, hiver 1929, nous sommes dans cette famille heureuse, loin de se douter que cette paix ne durera pas longtemps. 1939, c’est l’invasion allemande, les juifs sont conduits dans le ghetto, première étape avant les camps… Lors d’une rafle séparant les 2021-08-05_10h25_06.pngfemmes des hommes, un père de famille est tué par un soldat allemand. En intervenant auprès des militaires, son fils David est transféré de suite au camp d’Auschwitz, et va connaître l’enfer de la déportation. Tout p’tit, sa mère lui a appris une prière pour que les anges descendent des nuages et veillent sur eux… Lorsqu’il va parler de ces anges dans le camp, l’oberstumführer Karsten en est informé. Il est persuadé que David parle de personnes physiquement présentes dans le camp. Commence alors avec son prisonnier une guerre psychologique jusqu'à un point de non retour.  Cette histoire est mise en valeur par les dessins d’Emilio Van der Zuiden, les couleurs sombres mais de bon gout, sont de Fabien Alquier. Auschwitz aujourd’hui, c’est un silence qui nous laisse imaginer l’écho de l’horreur, la mémoire des cris et des prières.  Et parmi les portraits du souvenir, celui de David. C’est aux Édition Paquet.
31 août 1836.  
Aux Variétés est joué la première de Kean, d’Alexandre Dumas. Quel grand acteur invita Dumas à écrire cette pièce sur le comédien anglais.
Est-ce ?
2021-08-06_17h14_49.png1)    *ran*ois**os*ph *a**a.
2)    Fr**eri** L**a*tre.
3)    He**i-**ui* Le**in.signature_26.gif

 

 

26/08/2021

Van Dongen.

* Van Dongen *  Fichue famille.
Cet album nous raconte admirablement l’histoire de monsieur Java, Néerlandais devenu égaré après son calvaire dans les camps japonais pendant la seconde guerre mondiale. Il fait parti des 300 000 Européens et métis assimilés, qui rentre aux Pays-Bas quand la guerre avec les Japonais prend fin. Il revient avec sa femme 2021-07-22_12h21_29.pnget ses trois filles nées d’un autre homme et d’un précédent mariage. Sur le territoire hollandais, ils donnent naissance à un garçon : le Gosse. Cet enfant va devoir vivre avec ce père à moitié fou, rescapé de la guerre et des camps de prisonniers. Si le garçon aime son père, il ne lui ressemble assez peu, et encore moins à ses sœurs, alors que sa mère reste particulièrement distante. La souffrance ressentie mais non expliquée le pousse à se montrer rebelle et instable, ce qui ne manque pas d’alimenter les conflits familiaux plutôt nombreux. Écrasé par les injustices de l’histoire, Monsieur Java va entrainer toute sa famille dans son naufrage, sans jamais cesser de les aimer tendrement. Voilà un album magnifique, ou Peter Van Dongen, scénariste et dessinateur, nous entraine avec volupté dans une Hollande d’après guerre. C'est Édité par Dupuis, Aire Libre.
Quelques charades faciles.  (P’tit moment de détente) 
2021-04-16_17h47_23.pngMon premier fait mal aux pieds. 
Mon second est un partie du visage.
Mon troisième est une île.
Mon tout est un oiseau.signature_37.gif