Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2020

Nesror Burma T13

«  Les rats de Montsouris », roman policier de facture classique transcrit par Léo Malet et Emmanuel Moynot, son illustration est de François Ravard. C’est donc la 13ème enquête de Nestor Burma, qui cette fois, se déroule dans Paris, XIVème arrondissement, quartier Montsouris, été 1955. On y découvre des lieux importants, 2020-05-15_11h38_20.pngfort minutieusement décrits, par exemple, son parc, sa villa des Camélias, l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne et son grand réservoir d’eau souterrain qui permet de ravitailler en liquidité une grande partie de la capitale. Notre enquêteur, Burma se trouve simultanément engagé par deux clients. L’un deux, Ferrand, ancien compagnon de captivité, connu lorsqu’ ils étaient prisonniers de guerre en Allemagne, celui-ci lui demande de l’aide pour une histoire de cambriolages en série. Le deuxième, un riche bourgeois, «ex-juge» Gaudebert, qui veut découvrir qui le fait chanter. A première vue, rien de commun à ces deux affaires. Pourtant, il n’y a pas de hasard, Burma va vite découvrir qu’elles sont en fait liées toutes les deux à la tristement célèbre bande des Rats de Montsouris, un gang de cambrioleurs spécialisés dans les caves parisiennes. « Il s’agirait alors, de millions en bijoux cachés depuis la fin de la guerre ». Album particulièrement réussi. A découvrir ! Éditions Casterman.

Seriez-vous perplexe. Les anagrammes : En changeant l’ordre des lettres, 2020-05-16_11h59_12.pngpouvez-vous former un autre mot pour chaque mot ci-dessous ?

Gare,  miel, voilette, voile, niche, verte, poussière, claque, pâtée, course. signature_40.gif

Écrire un commentaire