Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2019

Mon père poivrot.

Mon père ce poivrot. Avec un titre pareil, et au vu de la couverture, on peut s’attendre à une histoire d’alcoolique façon BD. Et ça ne rate pas, dès les premières pages, on se retrouve dans un bar du 93 tenu par un certain Salim. Une sorte de travelo en détresse d’escarpins vient rejoindre les habitués du zinc. Parmi ceux-là, un certain 2019-07-31_10h53_48.pngLulu bien chargé lève la tête pour baver et baragouiner quelques paroles incompréhensibles. Se sont des infos à la TV qui semble l’avoir troublé et ne jure de ne plus boire d’alcool. Il se sent alors investi d’une mission : celle de sauver la vie de quelqu’un. Que dire de cet album : son auteur, Stéphane Louis, également dessinateur a choisi l’humour léger et la sympathie pour décrire la maladie de son personnage principal. Il en connait bien les conséquences, ayant eu un paternel picoleur. Véra Daviet a de même participé à cette fiction en y apportant la couleur. Beau témoignage tout de même…, et qui faut se procurer. Editions « Grand/Angle ». Cette p’tite info : l’alcool tue environ 20 000 personnes par an, et cinq millions de quidams sont concernés par ce fléau..
28 août 1803,
Quelle est la sœur de Napoléon qui, veuve du général Leclerc décédé l’année précédente, épouse le prince Romain Camille Borghèse.
Est-ce ?
2019-07-31_18h06_02.png1) *arol**e.
2) **isa.
3) P*uli*e.signature_poing.gif

Commentaires

C'est la réponse n°3: Pauline.

Écrit par : VIctoire | 29/08/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire