Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2018

La confrerie des...

Chevaliers du Taste-vin. En cette période de vendanges, qui donneront une cuvée médiocre, bonne ou totalement exceptionnelle, levons notre verre pour porter un toast à une confrérie qui n’a jamais  mis d’eau dans son vin ! La bourguignonne confrérie des Chevaliers du Taste-vin a en effet pour mission de promouvoir dans le monde entier, les vins, la gastronomie et les traditions épicuriennes  de cette belle région, 2018-08-26_18h19_49.pnglors des festins médiévaux, gaulois et truculents. Nul retour au Moyen âge pourtant ! Remontons simplement à l’an 1933. A l’époque le vin de Bourgogne ne se vendait pas aussi bien qu’aujourd’hui, ce qui incita des vignerons à créer « L’Ordre des Chevaliers du Taste-vin ».  En avril 1933, donc le tout jeune syndicat d'initiative de Nuits-Saint-Georges fait l'acquisition d'une ancienne cave désaffectée, le caveau de Nuiton, pour y recevoir ses premiers hôtes, désireux de partager leur amour de bonnes choses lors d’une cérémonie. Cela n’aurait pas déplu à Rabelais, si l’on s’en réfère à la signification exacte de l’adjectif dérivé de son nom…Un an plus tard, le 16 novembre 1934, la confrérie des Chevaliers du Taste-vin est portée sur les fonts baptismaux ! Elle a l’honneur d’être reçu par un célèbre viticulteur de l’époque dans son château de Clos de Vougeot ! Ceci provisoirement au départ, avant qu’en 1946 il ne signe à la confrérie un bail de 99 ans ! Une telle initiative ne pouvait que s’arroser ! Depuis, tout au long de l’année, des cérémonies qui se tiennent en grande tenue servent à promouvoir les ventes à l’étranger, tandis que les intronisations «  officiels «  ont lieu lors des solstices d’été et d’hiver. Inutile de préciser qu’un tel baptême a très vite connu un succès. Depuis sa création, en effet, plus de 20000 personnes ont fait acte de candidature, mais la confrérie a souhaité limiter le nombre à 10000 dont la moitié en France et l’autre  ailleurs dans le monde… Les recalés peuvent toujours se consoler en noyant leur chagrin… dans du Bourgogne, bien sûr !signature 31.gif

 

Écrire un commentaire