Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2018

Ceux qui me restent

Ceux qui me restent" magnifique album graphique scénarisé par Damien Marie et qui suit dans le même registre, le résumé du 11 juin 2018  "La tête qui tourne et la parole qui s’en va" de Béatrice Gurrey. Après le décès de sa jeune femme, la vie de Florent bascule. Il doit élever seul leur p’tite fille Lilie (Aurélie), avec tous les risques de maladresses qui sont liées. Une fois devenue 2018-05-11_17h12_44.pngadulte, la fille se sépare de son père, et ce pendant deux décennies.  A 70 ans, Florent, souffrant d’Alzheimer est en maison de retraite où il ne cesse de rechercher sa p’tite fille de 5 ans, qu’il croit avoir perdue sur le Ferry au retour d’Angleterre. Lilie reprend contact et rend régulièrement visite à son père, afin d’entretenir un lien auquel elle y croit coûte que coûte. Son père ne la reconnait plus, l'appelle sa p’tite Lilie qui pour lui n'est encore qu'une enfant et non cette jolie jeune femme qui se trouve face à lui. Ses phrases sont confuses, ses mots sont aussi flous que ses souvenirs… Tout est parfaitement maîtrisé, les dessins et couleurs de Laurent Bonneau y sont pour beaucoup, comme le titre en couverture qui s’efface en est le premier exemple. Cette bande dessinée un formidable témoignage sur cette maladie, avec comme lueur d’espoir la persévérance, le courage et le soutien des proches.  Une grande réussite ! C'est aux Edition Grand Angle.

15 juin 1785
C’est le premier martyr de l’aérostation : partie de Boulogne, sa montgolfière s’est dégonflée brutalement pour tomber comme une pierre à Wimereux.
2018-05-12_17h31_12.pngEst-ce ?
1) *’Arla**es.
2) *il**re *e *oz*er.
3) *ef**ies.signature_37.gif

Écrire un commentaire