Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2018

L'ïle aux remords

‘‘L’île aux remords’’ est une belle histoire qui nous montre que, même si la vie est faite de regrets, il est toujours possible de passer outre et de faire table rase du passé avant qu’il ne soit trop tard. Nous sommes fin septembre 1958, une crue a lieu sur les massifs Cévenols, les habitants du bourg connaissent cela, mais celle-ci semble être moins indulgente, très vite les maisons basses prennent l’eau et les habitants commencent à s’inquiéter. Dans un café, les gens en font leur sujet de discutions, entre alors le docteur Poujol de retour de la gendarmerie. Il les informe 2018-04-28_16h36_07.pngque l’eau est montée partout, toutes les rivières ont dépassé les cotes d’alerte, même des morts sont à déplorer dans certaines communes… Alors qu’il s’apprête à boire un café pour se réchauffer, et qu’il écoute les paroles du patron, il a une révélation ! Il a oublié que son père vit retiré dans la colline. Il va devoir surmonter tous les dangers pour arriver à la maison familiale. Le vieil homme est comme sur une île, l’eau arrive aux pieds de sa demeure. Sur sa terrasse, en compagnie de sa chèvre, il regarde les environs se transformer. Il est donc impossible de retourner au village, le seul pont donnant accès est depuis immergé, il faudra attendre la décrue. Les deux hommes ayant passé 25 ans sans contact entre eux, ils vont pouvoir se parler, se comprendre et peut-être se pardonner. Cette BD est découpée en chapitre, scénarisée par Didier Quella-Guyot, elle aurait mérité plus de pages pour mieux comprendre son histoire. Les dessins de Sébastien Morice sont toujours aussi précis et sa colorisation chaleureuse. Un p’tit dossier en fin d’album nous éclaire un peu plus sur l’aspect méconnu des bagnes dans les colonies françaises.

6 mai 1815
Un auteur de vaudevilles voit le jour. Flaubert le comparait à Molière. Il répondait :  « Je ressemble à Molière comme un ver luisant ressemble au soleil ».
2018-04-29_11h12_32.pngEst-ce ?
1) *obe*t d* *le*s.
2) *eo*ges *ey*eau.
3) Eu*è*e *abic*e.signature_33.gif

Commentaires

C'est la réponse n°3: Eugène Labiche.

Écrit par : VIctoire | 07/05/2018

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Victoire,
C'est bien Labiche Eugène auteur de vaudevilles qui ne prétend pas ressembler à Molière. Bravo et à bientôt Victoire.
Olkif

Écrit par : Olkif | 07/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire