Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2020

Sherlock Holmes

« Sherlock Holmes ». Un comix scénarisé, et assez bien tourné, signé par Leah, la fille d’Alan Moore. Cette intrigue est une variation sur la chambre du crime fermée de l’intérieur, c’est assez bien tourné et agréable à lire. Nous sommes en 1850 à Londres. Une explosion de grande ampleur a détruit totalement le grand entrepôt à l’intersection de Challenger Lane & Doyle’s Street. A cet instant même, la presse londonienne annonce la visite imminente du baron allemand Albrecht 2020-08-06_10h17_00.pngLothair. Au journal The Cornet, son rédacteur en chef reçoit un courrier anonyme, ce dernier menace de pires représailles la nation britannique, si cette dernière accueille le fameux baron pour participer à la mise en place et les applications du statut de l’Alsace-Lorraine. Concurremment un ancien commissaire de police Sir Samuel Henry, retiré tôt pour raison de santé écrit à Holmes pour l’avertir, qu’on lui annonce sa mort par une lettre anonyme. Scotland Yard et l’inspecteur Lestrade vont assurer la protection de Sir Henry à son domicile. Homes se voit convié par le malade lui-même, à le rejoindre dans sa chambre quelques minutes avant l’échéance du moment fatidique. On va alors le retrouver suite à une détonation, un pistolet encre fumant en main devant le corps ensanglanté près de la victime par les policiers et le docteur Watson, lui même abasourdi ! Cet album graphique est assez ténébreux, il est assuré pour le dessin par Aaron Campbell, la mise en couleur est dans le même registre, sinistre est de Tony Avina. Bref ! c’est du « Sherlock Holmes ».
A découvrir !
Publication « Dynamite ».
26 août 1978.
Quel acteur français se suicide en Californie deux jours après le décès de sa femme, Patricia Paterson.
Est-ce ?
2020-08-07_11h00_18.png  1) *ea* *ur**                      

  2) P**r*e **ch**d W**l*.
  3) C**rl*s **y*r.

21/08/2020

Seule 08 2020

« Seule ». Ce récit est basé sur les souvenirs de la grand-mère catalane de l’épouse du dessinateur et superbement racontée par Denis Lapière. Lorsque l’histoire commence, Tillie Lola n’a pas 7 ans et cela fait déjà trois ans que ses parents l’ont confiée à ses grands-parents Maria et Ventura. On doit-être à la fin des années 30, l’Espagne est en pleine guerre civile. C’est dans ce p’tit village catalan, Isona, qu’elle vit depuis l’âge de 3 ans avec ses grands-parents, à l’abri de la guerre et de ses 2020-08-04_16h18_27.pngviolences. Elle ne comprend pas pourquoi ses parents l’ont abandonné, dans ce village ou il n’y aucune trace de cette guerre Pourtant son grand-père lui dit qu’elle est partout, terrible et sans pitié. Un jour d’été, tout va se précipiter, avec le bombardement du village par les nationalistes de Franco, tout le monde fuit vers les hauteurs. On découvre que cette p’tite est dotée d’un sacré caractère, elle n’a peur de rien, elle fonce, elle court et apprend même à lire. Voilà un album de qualité, ou le dessin de Ricard Efa apporte un parfait contrepoint à la dureté de l’histoire. Ses planches sont très colorées, apaisantes presque. Peu de traces de la guerre finalement et de ses violences. La p’tite Lola traverse tout cela sans le subir, protégée par son innocence et son jeune âge.
A découvrir !
Editions Futuropolis.
19 août 1883.
Celle qui sera reconnue comme la grande dame de la haute couture naît à Saumur ; elle imposer les cheveux courts, le jersey et les bijoux de pacotille.
Est-ce ?
2020-08-05_11h04_42.png 1) *ls* *chi**a**lli.
2) *o** *ha**l.
3 ) M**gy **uf*. signature_37.gif